La robe du vin : l'intensité

La robe d'un vin, c'est son aspect visuel. Jaune paille aux reflets verts, rubis, grenat, légère, profonde, elle nous donne des informations précieuses sur les cépages, la vinification, le terroir, ou l'âge du vin. Choisissons donc le verre le plus cristallin, et observons !

 

L'intensité de la robe, c'est d'abord un cépage. Le pinot noir d'un Bourgogne sera moins intense, moins coloré, que le malbec avec lequel on obtient les vins "noirs" de Cahors. Autre exemple, le grenache donne des vins à la robe légère, un peu orangée, alors que la syrah produit en général des vins d'une grande intensité.

 

La durée de macération, lorsque la peau est en contact avec le jus, est également déterminante. Plus ce contact sera long, plus la couleur sera intense. Ainsi, un raisin rouge pourra donner des vins rouges soutenus après une quinzaine de jours de cuvaison, des vins rouges à la robe légère après six ou sept jours, et du rosé après quelques heures. Ce même raisin rouge pourra même produire un vin blanc si on le presse délicatement !

 

Enfin, terroir et millésime, sont aussi des facteurs à prendre en compte. Une année chaude, ensoleillée, avec une belle maturation, donnera des raisins très mûrs et concentrés, gorgés de soleil, à la peau épaisse et colorée. Les vins seront d'une couleur plus intense qu'une année plus "maussade", élaborée avec des raisins à peine mûrs, moins concentrés.