Arômes & goûts

Recherche par filtres
show blocks helper

Ordre de prix -

Couleur du vin +

Région viticole +

Arômes & Goûts +

Vin bio +

Champagnes +

Accords Mets & Vins +

Coffrets +

Affichage des produits 1–12 sur 143

Arômes et goûts de cépages gastronomiques

Vous trouverez ici les premiers conseils de nos Chefs pour vos accords mets et vins. L’idée n’est pas de vous présenter une association pour chaque plat existant, mais de vous rendre autonome en un minimum de temps. Vous l’aurez donc compris, en respectant quelques règles primaires, vous pourrez éviter les fausses notes, et proposer à vos convives, … et vous-mêmes, de savoureux instants de gastronomie en alliant parfaitement arômes et goûts.

 

Voyagez donc sur Cepago.fr, et craquez pour l’onctuosité d’un vin de Bordeaux composé de grands cépages comme le Merlot, le Cabernet Franc, le Cabernet Sauvignon, ou pour un très beau Côtes du Rhône, complexe, racé, pour un vin de Loire tout en légèreté, fruité, pour la fraîcheur et la minéralité d’un vin de Savoie, la générosité et la puissance d’un vin du Languedoc, la grande finesse et l’élégance d’un vin de Bourgogne, pour un très beau Chardonnay, Pinot Noir, ou Pinot Meunier de la Champagne, … bref, il y a tant de belles régions viticoles Françaises à explorer, et à déguster !

La couleur :

Les vins blancs se marient très bien aux mets peu colorés comme les viandes blanches, les volailles, le poisson, les sauces blanches… .

Les vins rouges appellent des mets plus « foncés » comme les viandes rouges, le gibier. Ainsi, plus le vin aura une robe profonde, plus il sera charpenté, plus il conviendra aux viandes puissantes.

Suite

La texture :

La fluidité ou le « gras » d’un vin joue un rôle essentiel dans l’association d’un plat. Ainsi, un beaujolais, un muscadet, plus fluides, conviendront mieux à des plats plus légers en texture. A contrario, des vins « gras », ou plus astringents, verront leur tanins et leur structure charpentée  adoucis par des mets plus consistants.

Le goût :

Pour un plat salé

L’acidité d’un vin atténue le salé d’un plat, … et le salé d’un plat renforce l’amertume d’un vin. Préférez donc par exemple avec une charcuterie, un rouge du Beaujolais, un gamay de Touraine, légers et vifs, à un Bordeaux rouge qui sera plus tannique, moins vif.

Un vin rosé fruité ou un vin blanc sec d’une belle acidité se marieront donc très bien avec des plats plus salés. Le muscadet s’accordera par exemple à merveille avec des huîtres fraîches. 

Pour un plat sucré.

Le sucre déséquilibre un vin. Il relève son amertume ou son acidité avec trop de force, et vous en perdrez le goût du fruit. Une solution, servez un vin sucré, presque autant que votre plat si vous le pouvez. Et proscrivez les vins secs.

Pour un plat acide.

L’acidité d’un plat (tomates, aubergines, …) n’est pas une mauvaise chose. Vous pouvez ouvrir une bouteille avec une jolie acidité apparente, en général un vin fruité, plutôt jeune, le vin n’en paraîtra que plus rond. L’ensemble sera plus harmonieux.

Pour un plat amer : l’ennemi numéro 1.

L’amertume d’un plat ( endives, asperges, épinards, chocolat, …) accentue l’amertume d’un vin. Faîtes attention à cela, car l’ensemble peut devenir assez désagréable en bouche. Nos chefs ne sauraient trop vous conseiller d’y accorder un vin avec peu de tannins. Privilégiez un vin blanc. Pour le chocolat, il est possible de s’orienter tout de même sur un vin rouge doux naturel du Languedoc-Roussillon (Rivesaltes par exemple).

Enfin, essayez d’avoir le plus d’équilibre possible entre le « gras » du vin et celui de votre plat. Il en est de même pour la texture : un vin léger pour un plat léger.

Les régions :

C’est tout simplement surprenant de constater que les plats régionaux s’accordent généralement très bien avec les vins de ces mêmes régions. Nos Chefs vous laissent en profiter avec un savoureux bœuf bourguignon associé à un bourgogne bien mûr, ou cette belle cuisine à l’huile d’olive du sud de la France avec un très beau rosé de Provence, un cassoulet gourmand avec un vin rouge du Sud-ouest bien charnu, … et les exemples sont nombreux !

Résumons :

Ce que nos Chefs vous conseillent  :

  • Les tannins s’arrondissent avec les plats plutôt gras
  • plat sucré  = vin sucré
  • plat acide  = vin jeune et fruité
  • plat amer  = vin blanc sans tannin
  • plat léger  = vin léger
  • vin «âgé» = mets simple et fin pour laisser le vin s’exprimer
  • viande rouge = vin charpenté (comme un vin de Bordeaux)

Ce que nos Chefs vous déconseillent :

  • Les crudités, le poisson, le fromage de chèvre, avec les vins rouges tanniques (charpentés)
  • La viande rouge avec un vin blanc ou un vin sucré.
  • Un dessert sucré avec un vin blanc sec.

Après tous ces conseils, vous l’aurez compris, nos Chefs cherchent plus qu’un équilibre entre les arômes du vin et le goût de vos plats. Le vin doit transcender le plat, le plat doit sublimer le vin !

Fermer

X
Back to Top